Trop ou Pas assez, ces personnalités qui dérangent ! - Blog

Trop ou Pas assez, ces personnalités qui dérangent !

23 avril 2020Gaelle

Hello 🦋 ! Aujourd’hui, je reviens avec ce nouvel article dans lequel je te délivre mon expérience et ma vision des choses concernant les injonctions à être ni « trop » ou ni « pas assez ». En fait, être une personnalité qui ne dérange pas et qui ne fais pas de vague. Si j’en viens à te parler de ce sujet c’est principalement parce que j’ai subie ces injonctions au cours de ma vie (bien qu’elle soit courte).

J’ai donc dû faire face à ces remarques qui sous couvert de bienveillance ne sont en fait qu’un moyen de ramener les individus au sein d’une norme. Normes imposée par qui? quoi? Peu importe, le principal est d’y entrer. N’est-ce pas?

En ce sens, si toi aussi, tu te retrouve au sein de ces différentes injonctions. Si toi aussi, tu en as marre de te prendre ce type de remarque, n’hésite pas à venir lire la suite de ce billet.

epingle-pinterest-confiance-en-soi-

Mon expérience 

photo-article-trop-pas-assez

Pour commencer ce billet, j’avais envie de te partager mon expérience au travers des remarques que j’ai pu entendre au cours de ma vie. Ces deux types de remarques sont apparues à des périodes différentes : une quand j’étais encore adolescente et l’autre quand je suis entrée dans l’âge adulte.

« Tu n’es pas assez jalouse, tu n’es pas assez…. »

Cette première remarque je l’ai entendue beaucoup de fois lorsque j’étais adolescente. Majoritairement, lorsque j’avais une relation avec un garçon. Combien de fois l’on m’a reprocher de ne pas être « assez » jalouse? Combien de fois l’on m’a reprocher de n’être pas « assez » drôle? Combien de fois l’on m’a reprocher de ne pas être « assez » intéressante?

Toutes ces choses qui m’ont été reprocher par des personnes qui étaient censé m’aimer. Des personnes bienveillantes qui souhaitaient mon bien. Enfin, je crois….En grandissant, je me suis vite rendu compte que ces personnes ne cherchaient juste qu’à m’appréhender selon LEUR PROPRE perception des choses et des personnes. Elles ne cherchaient juste qu’à me changer. Finalement, en n’arrivant pas à me « cerner » elles essayaient tant bien que mal de me faire comprendre que je n’étais pas « normal ».

Alors j’ai commencé à me poser des questions et à me dire que c’était vrai. Peut-être je n’étais pas comme toutes les autres filles, que je n’étais pas normal. Mais était-ce vrai pour autant?

{ Retrouve également mon article : Entrer dans les normes? Très peu pour moi. }

« Tu pars au quart de tour, tu es trop…. »

En prenant de la maturité, j’ai commencé à comprendre que non ce n’était pas moi le problème, que le problème venait des autres. J’ai compris que certains de mes traits de caractères n’entraient pas dans les stéréotypes féminins. Finalement, je n’entrais tout simplement pas dans les normes. Du moins, celles que l’on essayaient de calquer sur moi. J’ai donc pris le contre coup et ai commencé à m’affirmer. À affirmer mes idées, à affirmer ma personnalité, à affirmer mes revendications. Et là, à ma grande surprise, j’ai fait face une seconde fois à des remarques désobligeantes sur ma personnalité. Cette fois, le problème n’étais pas que je n’étais « pas assez », non, le problème était que j’étais « trop ». Trop quoi? Aucune idée. À vrai dire, je n’ai jamais vraiment su, je sais juste que dans certaines situations je suis « trop »….

Trop en colère, Trop énervé, Trop militante, Trop critique, Trop chiante, Trop, Trop, Trop.

Avec le temps, je me suis donc résiliée, je me suis dit que finalement c’était peut-être vrai. Oui je suis trop énervé, je pars « trop » vite au quart de tour, je réfléchis « trop », je parles « trop » et j’en passe. Je suis définitivement une personne « trop…. » mais si je devais être honnête je m’en moque.

Ma personnalité est peut-être « trop » ou « pas assez » pour certaines personnes mais c’est comme ça. Je suis cette femme-là, cette femme qui va t’énerver, qui te remettra en question, cette femme qui n’est pas jalouse ou possessive. Celle qui ne te fera pas de scènes dramatiques si tu as parlé à la boulangère. Celle qui te soutiendra dans tes projets mais attention celle qui pourrais très bien partir si tu ne l’accepte pas comme elle est. Oui je suis celle-là !

Trop ou Pas assez: Et si j’en avais rien à faire ? 

Et si finalement j’en avais rien à faire de l’avis des autres. Et si toi aussi, tu étais cette femme-là. Celle qui se moque de l’avis des autres, celle qui est « trop » ou « pas assez » en fait celle qui est juste elle-même peu importe ce qu’on en dira.

Sois Trop/Pas assez, Soi Toi !

gif-giphy-beyonce-trop-pas-assez

De ce fait, outre l’envie de te raconter ma vie (oui, oui je t’assure) si je t’écris ce billet c’est principalement parce que je sais que nous sommes plusieurs dans cette situation. Je sais que nous avons fait face aux mêmes remarques désobligeantes qui ne cherchaient juste qu’à nous faire entrer dans les normes. Comme si notre personnalité ne valait rien, comme si nous n’avons pas le choix que d’être ce qu’on attends de nous.

Je voulais ainsi te dire que peu importe l’avis des autres, restes toi-même. Sois « trop », sois « pas assez », sois « normal ». Peu importe mais soi toi-même. Ne cherche surtout pas à entrer dans les codes, à faire comme tout le monde. Soi celle qui assume qui elle est, soi celle qui n’a pas peur du regard des autres, soi celle qui a confiance en elle. Celle qui donnera envie, qui inspireras les autres.

Oui soi cette femme-là !

…..

Et toi? Quelle type de femme es-tu?

N’hésite vraiment pas à me donner ton avis en commentaire et/ou par DM insta, mail. Je te serais vraiment très reconnaissante.

signature-blog

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Posts Précédants

reflexion-blog

Entrer dans les normes? Très peu pour moi !

7 avril 2020

Posts Suivants

couverture-lecture-livre

Bienfaits de la lecture: 4 raisons de se mettre à lire

6 mai 2020