La solitude - Athenaa - Le Site Internet

    La solitude

    10 juin 2020Gaelle

    La solitude
    Épisodes

     
     
    00:00 / 5,52 min
     
    1X
     

    ⇢ Podcast – La solitude 

    Sommaire de l’épisode

    Intro

    Nous nous retrouvons aujourd’hui pour un nouvel épisode dans lequel je vais te parler de la solitude. Ce sujet m’a été demandé par l’une d’entre vous sur Instagram. Étant une personne qui aime être seule à profiter de moment pour moi. J’avais envie de te partager mon avis sur cette question qui est peu mise en avant dans notre société. Ainsi, au sein de cet épisode, tu pourras retrouver mon expérience ainsi que mon ressenti sur le sujet.

    Comme d’habitude tu pourras retrouver la transcription écrite complète sur mon site internet www.athenaa.fr.

    Alors c’est parti !

    Développement

     

    « Un guerrier peut choisir la solitude, mais il ne la subit pas » Paulo Coehlo

    Mon expérience avec la solitude

    Pour commencer ce podcast, je souhaitais revenir sur ma propre expérience vis-à-vis de la solitude. En effet, plus jeune, j’étais une personne toujours entourée. J’ai toujours eu beaucoup de personnes autour de moi, je sortais beaucoup avec mes ami.es, je leur parlais tout le temps par texto. Pour te dire, j’avais mon téléphone qui vibrait toutes les 5 min.

    En grandissant, j’ai été confronté à des personnes qui m’ont pris énormément d’énergie. Le problème ne venait pas d’elles, mais de moi puisque effectivement, j’ai toujours été quelqu’un prête à aider quitte à me sacrifier. Ce sacrifice faisait que plus je donnais de mon énergie aux autres, moins je n’en avais pour moi-même si bien qu’il m’était de plus en plus difficile de me sentir bien.

    Puis, j’ai eu une relation amoureuse assez compliqué. Celle-ci a été le révélateur du boulet que je gardais avec moi depuis  toutes ces années. Si bien qu’en sortant de cette relation, j’ai perdu pleins d’amis ainsi que mon énergie. Mon téléphone ne vibrait plus du tout, je n’avais plus rien. Du moins, c’est ce que je ressentais.

    La solitude s’est imposée à moi

    C’est alors que la solitude s’est imposée à moi. Pour tout avouer, au départ, je ne l’appréciais pas. Je me sentais vide, car je n’avais plus personne à qui parler. Certes, j’avais des ami.es sur qui compter, mais comme j’étais passé d’une vie où j’étais tout le temps entourée à une vie où j’étais davantage seule. Cela m’a fait énormément bizarre.

    Si je devais faire ma petite psychanalyse avec le recul, je dirais que j’avais peur de la solitude à l’époque. En même temps, quel adolescent n’a pas peur d’être seul?

    Par ailleurs, bien que cette solitude me faisait peur, après réflexion, j’ai décidé de l’affronter. Ma relation amoureuse ainsi que mes dernières amitiés m’avaient tellement pris de l’énergie que je devais me reposer et penser à moi.

    C’est comme ça que tout à commencer !

    Comment l’ai-je accueillis?

    Tout a commencé, à partir du moment où j’ai pris la décision d’affronter mes peurs. Cette peur de la solitude n’avait pas lieu d’être étant donné que j’étais toujours entourée. J’avais encore ma famille et des ami.es sincères. Si bien que cette peur venait simplement d’une blessure émotionnelle que je devais régler.

    À partir du moment où j’ai pris conscience de cette peur, j’ai commencé à mettre en place des choses pour affronter ma solitude. J’ai débuté un long travail sur moi-même pour accepter ce que je ressentais. C’est comme cela que je ne cherchais plus à nier ma peur d’être seule, j’ai commencé à vivre avec elle.

    J’ai mis en place dans mon quotidien des petites choses pour me recentrer sur moi-même et ainsi accepter mes peurs. Mon cheminement personnel a ainsi débuté à travers des livres de développement personnel. J’ai également regardé pas mal de documentaire sur des sujets qui me parlaient. Petit à petit, j’ai commencé à faire des choses seules. J’ai découvert des passions telles que la lecture, le blogging et les loisirs créatifs.

    Avec le temps, cette blessure émotionnelle à fini par s’estomper. Je ne dirais pas à l’heure actuelle que j’aime être seule 24h/24 sans parler à qui que ce soit. Par ailleurs, je ne suis plus angoissée à l’idée que je ne reçois pas de message/appel sur mon téléphone. J’arrive désormais à faire des choses toutes seules et à l’apprécier. Je dirais qu’aujourd’hui, j’ai trouvé mon équilibre.

    Un équilibre entre échanger avec les autres et passer des moments avec moi-même. Aujourd’hui, je ne saute plus sur la moindre sortie si cela ne me convient pas. Aujourd’hui, je suis plus à même de choisir ce que je souhaite faire. Lorsque je passe du temps avec mes ami.es, c’est parce que j’en ai envie et non pas parce que j’ai peur d’être seule. Finalement, cette solitude imposée m’a permis de me remettre en question sur pas mal de chose.

    Mon avis face à ce sujet tabou

    Tu te demandes du coup qu’elle est ma vision des choses sur la solitude?

    Eh bien, pour tout te dire, je pense qu’au sein de notre société il est difficile d’assumer d’être seul. Pourquoi? Parce que notre société nous incite en permanence à créer du lien social quitte à ne pas être sincère dans nos démarches.

    Pour ma part, ce n’est pas ma vision des choses, je trouve que la solitude, quand celle-ci est bien accepter et appréhender, peut nous permettre d’apprendre sur nous-même. Elle nous délivre des choses sur nos comportements qu’aucune personne ne pourrait faire. La solitude n’est pas quelque chose de négatif, bien au contraire, celle-ci est juste un moyen de trouver l’équilibre entre le Soi et le Nous.

    Certes, il est vraiment génial de faire des connaissances et d’échanger avec des personnes. Par ailleurs, il est également génial de prendre du temps pour soi et d’apprendre à s’écouter. S’écouter en dehors de toutes conventions sociales, en dehors de tous jugements, s’écouter soi et non pas ce que la société nous dit.

    De même, je trouve qu’apprécier la solitude c’est permettre d’apprécier davantage le lien social. Effectivement, plus nous prenons conscience de nous-même avec nos peurs, nos blessures et envies. Plus il est facile de nouer des relations profondes avec les autres. Loins des sujets superficiels que bon nombre d’entre nous utilise au quotidien.

    Finalement, si je devais dire pourquoi la solitude m’est bénéfique, je te répondrais en te disant que celle-ci l’est parce qu’elle m’apprend à découvrir qui je suis.

    {Retrouve mon dernier article : L’intelligence émotionnelle}

    Crédit musique podcast: Tender Remains de Myuu

    podcast-solitude-epingle-pinterest

    signature

    Laisse un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Posts Précédants

    dependance-autres-donner-recevoir

    Dépendance aux autres : donner pour recevoir

    27 mai 2020

    Posts Suivants

    couverture-justifier

    Arrêter de se justifier

    1 juillet 2020