L'intelligence émotionnelle (IE) - Blog

L’intelligence émotionnelle (IE)

3 juin 2020Gaelle

Hello Toi 🦋 ! Je te retrouve aujourd’hui avec un nouvel article dans lequel je vais te parler de l’intelligence émotionnelle. Pour tout avouer, la semaine dernière, je suis tombée sur une vidéo d’astrologie. Oui, parce que j’adore l’astrologie. Toujours est-il que cette vidéo s’intéresser au lien entre l’astrologie et l’intelligence émotionnelle.

En visionnant cette vidéo, je me suis dit qu’il serait peut-être intéressant de te parler de ce sujet qui me semble plus qu’important. Pour te parler de ce sujet, je vais quand même me basait, en premier lieu, à partir du concept psychologique. Je vais ainsi t’expliquer ce concept et ce que celui-ci implique. Par ailleurs, suite à cette petite présentation, je vais te donner ma définition de ce terme ainsi que quelques réflexions que j’ai pu soulever. 

Par conséquent, si tu veux en découvrir plus, c’est par ici 👇🏽

epingle-intelligence-emotionnelle

L’intelligence émotionnelle: c’est quoi?   

gif-giphy-emotional

L’intelligence émotionnelle (IE) est un concept psychologique proposé en 1990 par Peter Salovey et John Mayer. Ce concept sera popularisé par le journaliste scientifique Daniel Galoman en 1995. De même, plusieurs études vont être menées sur le sujet ainsi que des tests.

Définition

L’IE consiste à quoi concrètement?  L’intelligence émotionnelle est finalement la capacité de reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions ainsi que celles des autres. L’objectif est de guider sa pensée et ses comportements pour qu’ils soient davantage efficaces et optimales.

Ainsi, l’IE est un peu comme le QI (Quotient Intellectuel) ou l’intelligence sociale mais davantage orienté sur les capacités émotionnelles d’une personne. Capacités émotionnelles permettant ainsi de comprendre et maîtriser ses émotions pour ainsi évoluer de manière efficace au sein de la relation aux autres, mais aussi face aux différentes situations rencontrées.

Maintenant que tu connais la définition réelle de cette notion, je souhaite te donner ma vision du terme au travers de ma propre définition.

Ma définition

Pour ma part, j’aurais tendance à comprendre l’intelligence émotionnelle comme effectivement une capacité de comprendre et maîtriser ses émotions. Néanmoins, je dirais que l’IE peut également être interprétée comme une intelligence du coeur. Intelligence du coeur faisant référence aux intuitions, ressentis et sensations.

Exemple

Pour te donner une idée de ma vision des choses concernant cette notion. Voici un petit exemple :

En psychologie, on explique souvent la peur comme une émotion primaire qui nous oblige à être en alerte face à une situation de danger. C’est cette peur qui a permis aux premiers Hommes de pouvoir s’échapper face à un ennemi redoutable. Par ailleurs, avec la modernité, cette notion de peur a pris une place un peu plus irrationnelle. Effectivement, beaucoup de personnes développent un sentiment de peur dans des situations qui ne les mettent pas directement en danger. Pourtant, ce sentiment de peur existe et handicape la personne qui la ressent.

En ce sens, pour moi, l’intelligence du coeur, c’est ça. C’est ressentir au plus profond de nous une intuition face à une situation ou une personne. Pour te donner une petite anecdote personnelle, depuis petite, j’ai toujours senti les personnes que je rencontrais. J’avais comme une capacité de sentir l’énergie face à moi si bien que je savais si celle-ci était fiable ou non. Cependant, dans bons nombres de cas, cette intuition fine, qui se révélait vraie, m’a souvent été reprochée.

Mes réflexions

couverture-intelligence-emotionnelle

En effet, cette intuition que j’avais face aux situations et personnes m’était souvent reproché, car celle-ci relevait de quelque chose d’irrationnelle. On ne pouvait pas appréhender cette intelligence par la simple raison, il fallait utiliser une autre intelligence: l’intelligence émotionnelle.

Cependant, au sein de la société, l’intelligence émotionnelle est souvent mise de côté. La société privilégie davantage l’intelligence rationnelle avec les parts sociales et intellectuelles. Les personnes étant sensibles et intuitives sont souvent dénigrés à tort, car ce qui est valorisé socialement est le contrôle de ses émotions. Pire le rejet de certaines d’entre elles.

Il n’y a donc pas de place, au sein de la société, pour les qualités du coeurs, les ressentis et les sensations. Celles-ci sont davantage minimisées à contrario des qualités rationnelles et intellectuelles.  Seul le concret et l’efficacité sont mis en avant y compris au sein des relations humaines.

Exemple

Pour t’aider à mieux comprendre. Voici un petit exemple que tu as sans doute connu également dans ta vie:

Comme je te le disais précédemment, depuis petite, je ressens si les situations et personnes sont fiables ou non. Or j’ai souvent eu comme réponse des « Ne juge pas trop vite », « Arrête de juger », « C’est n’importe quoi. Tu te fais des films ». Avec le temps, j’ai fini par me conformer à cette idée et ai fini par me convaincre qu’effectivement, je jugeais trop vite, qu’il fallait que je donne une chance aux gens/situations.

{ Retrouve mon article: Entrer dans les normes, très peu pour moi }

Pour tout avouer, à chaque fois que je n’ai pas écouté mes intuitions et que je me suis conformé à cette rationalité à toute épreuve. Je me suis toujours retrouvée dans des situations peu fiables avec des personnes qui me faisaient du mal. C’est comme si en suivant l’idée admise par tous.tes, j’avais fait taire ma voix intérieure qui elle cherchait juste à me protéger.

Le problème que cela pose

Eh bien, le problème que cela pose est de ne plus comprendre ses propres sensations. En effet, à force de faire taire sa voix intérieure et en cherchant à toujours contrôler ses émotions, on les emprisonne et les empêche de sortir. En fonctionnant ainsi nous finissons par être complètement en décalage avec notre intériorité. Décalage qui donnera naissance à des émotions négatives: frustrations et déceptions.

Du coup, que faudrait-il faire pour éviter cela?

Le chemin à suivre

Personnellement, je pense que pour éviter ce problème, il faut redonner une juste place à l’intelligence émotionnelle. Il faut ainsi la prendre en compte et composer avec elle. En ce sens, en remettant l’intelligence du coeur au sein de la société, les relations humaines seront davantage profondes.

La rationalité c’est bien, mais pas à l’excès ! Il faut savoir faire la part des choses et trouver un temps pour tout. Oui, il est bon de contrôler ses émotions pour éviter qu’elles débordent. Néanmoins, il ne faut pas non plus les faire taire au risque de ne plus les comprendre et donc de passer à côté de ce que l’on ressent.

Les ressentis sont autant importants que les qualités intellectuelles. Ils doivent donc être pris en compte dans les compétences d’une personne. Compétences techniques et humaines à la fois. Finalement, des compétences qui co-existent et s’enrichissent l’un l’autre.

C’est peut-être ça la voie du succès !

…..

Alors, prêt.e à utiliser son intelligence émotionnelle?

N’hésite vraiment pas à me donner ton avis en commentaire et/ou par DM insta, mail. Je te serais vraiment très reconnaissante.

signature

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Posts Précédants

couverture-blog

Bloguer pour exister?

20 mai 2020

Posts Suivants

Relation d'emprise: ce qui m'a sauvé !

17 juin 2020