Tu seras un homme - féministe - mon fils - Aurélia Blanc - Féminismes ✊🏽

Tu seras un homme – féministe – mon fils – Aurélia Blanc

30 octobre 2019Gaelle

«Adopter une éducation féministe, c’est donner à nos garçons l’opportunité de développer leur singularité et de cultiver une vraie liberté.»

Coucou Toi ! Comment vas-tu ? 😊 Comme tu as pu le voir, cela fait maintenant très longtemps que je ne t’ai pas proposé une chronique livresque autour d’une de mes lectures. Du coup, pour rattraper tout ça, je te retrouve aujourd’hui avec une de mes dernières lectures concernant le féminisme et l’éducation.

 

Pin-livre-feministe-education

 

Synopsis 🔖

« Depuis plusieurs décennies, nous réfléchissons au sens de la féminité, à l’éducation de nos filles que nous voulons fi ères et émancipées. Nous luttons à l’école, dans la rue, auprès de nos familles pour tordre le cou aux clichés et leur offrir des chances égales à celles des garçons. Mais nous continuons d’élever nos fils dans le même moule patriarcal, comme si nous pouvions déconstruire le sexisme sans nous interroger sur la masculinité ! S’appuyant sur des études scientifiques et sur les témoignages de professionnels de l’enfance, Aurélia Blanc, jeune mère et journaliste, décortique les stéréotypes et rassemble tous les outils pour aider les parents à élever leurs garçons de manière antisexiste. Elle décrit comment nos fils, enfermés dans de vieux carcans virils, souff rent d’une vision violente de la masculinité, qui les a conduit au refoulement de leur être, de leurs sentiments et de leurs vraies envies. »

Le livre 📖

La Forme:

Concernant la forme, j’ai été agréablement surprise. Ce livre se lit vraiment comme un manuel dans lequel nous trouvons des outils pour déconstruire ses propres stéréotypes. Ainsi, je trouve que ce livre est bien construit. D’autant plus que l’autrice, Aurélia Blanc, a fait un vrai travail de recherche en mobilisant beaucoup d’articles et d’ouvrages de sciences sociales autour de cette question.

De même, Aurélia Blanc a pensé à imager les concepts et idées qu’elles donnent à travers de nombreuses anecdotes de sa propre vie de mère. Ainis, tantôt nous sourions, tantôt nous écoutons ses fabuleux conseils. En ce sens, c’est une vraie mine d’or d’informations pour les parents et toutes personnes débutant dans le féminisme et les questions de genre.

Le Fond:

Concernant le fond, j’ai relevé plusieurs points intéressants. Le premier étant les analyses posées par l’autrice. Effectivement, grâce au travail de recherche que celle-ci a effectuée en amont, ces analyses sont pertinentes. Et ainsi permet de concevoir ce livre comme un vrai « manuel d’éducation ». De même, les conseils que celle-ci donne sont vraiment pratique et peut ainsi permettre aux parents de déconstruire leurs propres stéréotypes tout en douceur.

Mon Avis Général 📣

Ainsi, je recommande ce livre à toute personne débutant dans le féminisme et les questions de genre. Mais plus particulièrement aux parents souhaitant donner une éducation antisexiste à leurs enfants tout en apprenant sur leurs propres fonctionnement.

Puisque en effet, au-delà de fournir des méthodes pour éduquer ses enfants de manière égalitaire. Aurélia Blanc aide aussi les parents à déconstruire leur propre rôle au sein de la société mais surtout du couple parental.

De ce fait, l’autrice permet à toute personne de prendre conscience de nos rôles genré au sein du couple et de la famille. En outre, ce livre est vraiment super en guise de grande introduction aux questions de genre notamment concernant les stéréotypes de genre.

{ Retrouves d’ailleurs mon dernier article « Mes lectures féministes: les contemporains« }

Note et Caractéristiques ✅

Note: 4,5/5

  • Date de parution: 2018
  • Éditeur: Marabout
  • Nombre de page: 212
  • Prix: 15,90e

Où se le procurer? 

Fnac

Amazon

Marabout

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Posts Précédants

couverture-blogging-blog

Happy Birthday: 1 an de blogging

16 octobre 2019

Posts Suivants

instagram-couverture-bien-etre

Pourquoi Instagram me fait du bien?

6 novembre 2019